Cyber-attaques : concentré d’incompétence

Peut-on fouiller dans votre ordinateur ? tel était le titre de l’émission de C dans l’air de ce vendredi. Une émission toujours bien préparée et un débat fort bien mené par Yves Calvi dont l’indépendance d’esprit fait plaisir à voir.

Ce qui était nettement moins plaisant était la présence totalement inutile sur le plateau d’un certain Daniel Martin, ancien flic reconverti en marchand de soupe des dangers potentiels irréalistes et d’une magistrate totalement à côté de son sujet. Et dire que le gugusse a été commissaire divisionnaire et chef du DSI à la DST, créateur et responsable du système d’information de la DST …

On comprend mieux maintenant pourquoi les flics ne risquent pas de tomber sur les bonnes informations et pour quelles raisons ils se trompent à qui mieux mieux et voient un peu rapidement du terroriste chez certains, surtout ces temps-ci, alors que ce sont tout au plus d’aimables contestataires rêveurs.

En plus le gaillard qui se contredit toutes les deux phrases borborygmées a fondé le très pompeux Institut international des hautes études de la cybercriminalité (CyberCrimInstitut), une sorte d’officine suffisamment peu au fait de l’internet pour que son propre site ait été mis à jour la dernière fois le … 26 mars 2004. Actuel et révélateur.

Et on voudrait nous faire croire que ce genre de gugusses sont des spécialistes … Avec eux en tous cas le criminel ne risque pas grand chose.

Le discours de l’intéressé sent le manque total de pratique et surtout l’appris par cœur. Il travaille peut-être avec des cadors, mais visiblement il ne leur arrive pas à la cheville. Entre autres sottises, le charmant jeune homme mûr a décrit comment Echelon lisait tous les mails de tout le monde (comme si ça présentait un intérêt quelconque), comment on peut fouiller effectivement dans votre ordinateur ..  à condition que vous soyez suffisamment stupide pour vous laisser faire et surtout comment, faute de législation (joli cafouillage) « les flics ne peuvent surtout pas regarder ce qu’ils aimeraient regarder .. .et regardent des fois ce qu’ils ne doivent pas regarder tout en sachant qu’il serait bien qu’ils retirent quelque chose de leur visite en regardant sans être regardant « .

Bref, un petit gros bavard sans envergure faisant face à une magistrate spécialisée qui elle aussi n’a jamais dû brancher un PC de sa vie et qui doit à peine savoir à quoi sert la touche ESC.

Pour compléter le tableau, et heureusement, un journaliste spécialisé, qui en sait au moins trois fois plus long que le super-cyber-flic en moins arrogant et stupide et un psychiatre gentillet mais qui n’avait pas grand chose à faire dans cet aréopage.

Cette émission était bien préparée on l’a dit. A cause de deux de ses invités, elle n’a malheureusement apporté qu’une seule réponse bien floue à la question titre : certains peuvent pénétrer votre ordinateur sous certaines conditions bien précises, et surtout si vous ne prenez pas quelques précautions de base. Pour le surplus, toute intrusion est impossible légalement et d’ailleurs, sauf aux USA, en Chine, au Japon et en Russie, pratiquement, faute de combattants suffisamment armés.

Il faut donc cesser de croire sans autre les racontars de pseudo-spécialistes sponsorisés par les marques d’antivirus et dont l’unique objectif, comme avec la grippe aviaire, est de vendre leur « Tamiflu » à eux à coups de milliards.

Pas de naïveté certes, mais que voulez-vous qu’un terroriste cherche sur la bécane de Monsieur tout le monde ? et pourquoi, et comment ? et ceci multiplié par quelques milliards …

Il existe des cibles bien précises : mais elles sont répertoriées et on espère protégées par quelqu’un d’une autre qualité que l’ancien flic en question, dont même la brigade de criminalité internet vaudoise ne voudrait pas pour tout l’or du monde et comme simple passe-plats.

Tags: , , , , , , ,

Catégorie: Médias

Laisser un commentaire