Infrarouge : l’émission invisible

28 octobre 2009 | par | 3 commentaires Plus loin

A l’image des rayons infra-rouges, ce talk-show de la TSR est tellement insignifiant qu’il en devient invisible. On a appris dans les écoles de journalisme à Mamanbachi, femme cougar,  qu’il fallait du rythme dans une émission, mais elle coupe tellement mal à propos la parole aux invités lorsqu’enfin ils se décident à commencer une phrase intelligente que ce n’est plus du rythme mais une pure cacophonie inutile et prétentieuse qu’elle donne à son bébé.

Hier soir, le numéro était censé traiter de la question libyenne. Et pour cela la TSR avait cru bon d’inviter deux « stars » qui n’étaient là que pour vendre leurs salades, Ziegler le bédouin informe et brouillon, et Fehr le nationaliste neinsager patenté, qui, et c’est peut-être le seul mérite de l’émission, semble quand même capable de faire une phrase intelligible, même si elle est contraire à ce qu’il pense.

La TSR a pris sur elle de médiatiser l’affaire des otages et a sorti en premier le « scoop » de la femme de l’un des otages qui montrait son visage et celui de son mari. Elle a droit au respect, mais à un autre respect que celui mis en scène hier soir par la TSR qui confond information et sensation.

Seules une ou deux phrases de provenance françaises intéressantes ont surgi devant un parterre de voyeurs mous, mises en ondes par une Esther excitée comme avant le départ d’un marathon, le tout expédié en un temps tellement record pour tenir l’horaire que finalement ça desservait profondément le sujet, par ailleurs non traité, ou alors effleuré tout au plus sur le fond.

Décidément, dans la grande tour désamiantée , on flanque le produit de la concession par les fenêtres sous de fallacieux prétextes qui ressemblent plus à du sous-Blick qu’à de l’information et du développement de celle-ci.

Tags: , , ,

Catégorie: A la Une, Médias

Commentaires (3)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Michelle dit :

    Entièrement d’accord avec toi. Mme Bruna Hamdani était d’une grande classe, digne et sa parole d’un grand intérêt. L’émission aurait pu (dû) se terminer avec son témoignage, parce que le mot de la fin donné à J. Ziegler n’apportait vraiment rien de plus, c’est le moins qu’on puisse dire.
    Je ne vois pas ce que venait faire dans ce débat le conseiller national PDC, dommage de n’avoir jamais personne de la Police et justice genevoise, ceux qui ont pris les décisions.

    A lire aussi la lettre ouverte de M. Stücki à Moutinot parue ce jour http://www.tdg.ch/geneve/actu/miguel-stucki-moutinot-venez-table-negociations-2009-10-27

  2. kalvin dit :

    @ Michelle

    Merci pour le lien. En effet, lui parle juste et sait visiblement de quoi il s’agit dans cette misérable histoire d’ego(s).

  3. Hypolithe dit :

    Le malheur avec des personnages comme Mamarbachi, Roche-Beau-Bois du télé journal, Romaine Jean et tant d’autres veulent diriger/orienter les débats en voulant faire accepter leur point de vue. Ils ne se gênent nullement d’interrompre à tous propos leurs invités et deviennent ainsi insupportables.

Laisser un commentaire