USA : presse armée couillue

Le total des salaires annuels des soldats américains en mission avoisine les 95 milliards de US dollars. Ils sont en gros et officiellement 1.4 millions répartis sur la planète en service actif.

Ce qu’ont très bien compris certains groupes de presse, pour ne pas dire de pression. On les considère aux USA comme des « Super-consommateurs » au revenu nettement supérieur à la moyenne (USD 54’000 en moyenne comparé au revenu moyen de USD 34’000).

Près de 58 % d’entre eux sont mariés et ont des enfants. En plus, comme la majeure partie de leurs achats quotidiens se fait au travers d’un système « tax-free », on considère qu’ils ont un pouvoir d’achat de 30 % plus élevé que l’américain moyen, pour chaque dollar dépensé.

Et c’est pour eux que depuis 60 ans, des journalistes « indépendants » leur apportent la bonne nouvelle au travers d’un  groupe tentaculaire qui porte le doux nom de Military Times, lui-même subdivisé en quatre « régiments »:  Army Times, Navy Times, Force Times et Marine Corps Time.

Un dernier chiffre dans ce billet : si l’on additionne les soldats de l’active, les US guards et les réservistes et leurs familles, ce ne sont pas moins de 3.3 millions de personnes qui sont visées par ces publications hors normes.

De quoi faire réfléchir sur les messages véhiculés, sur la profession de ceux qui les rédigent et sur le marché suisse de la presse, en comparaison de pénétration et d’audience.

Tags: , , , ,

Catégorie: Médias

Laisser un commentaire