Vigousse décolle : porte 2

17 janvier 2010 | par | 2 commentaires Plus loin

Avec un deuxième numéro nettement plus musclé que le premier opus officiel, le petit satirique romand Vigousse donne du clairon dans toutes les directions.

Pour un peu, comme dans Lost, on y rechercherait le point G de Silvant, feu cet intégriste désintégré, pas pour tout le monde cependant. Quant à Chessex, malgré sa récente défection lors d’une réunion de charité à Yverdon-le-Bains, il continue mieux que jamais de porter son nom à titre posthume.

Mais les textes ne sont pas tout dans Vigousse : on y trouve en particulier des dessins de l’honorable moustachu fondateur, certes, mais surtout – et c’est sans doute un de ses mérites, au moustachu – beaucoup de nouvelles signatures de dessinateurs ou dessinatrices moins connu(e)s pour l’instant.

Comme Coco par exemple, que ce blog considère comme une mini peste maxi douée et dont on pouvait entendre la petite voix acidulée l’autre matin dans le poste, sur Couleur 3 alors qu’elle venait de quitter ses pénates de l’amirauté avec en tête une toute autre destination que les ondes romandes.

Vigousse est une aventure humaine et technique assez complexe à mettre en œuvre, ce d’autant que certains de ses animateurs phares ne sont pas réputés pour être des parangons de l’organisation standard dans le travail, ou plus exactement réussissent à solutionner d’un œil tout en pensant de l’autre à ce qu’il faudra écouter.

A suivre donc, avec plaisir et intérêt.

Tags: , ,

Catégorie: A la Une, Médias

Commentaires (2)

Trackback URL | Comments RSS Feed

Sites That Link to this Post

  1. le blog de coco » Archive du blog » Revue de presse Web (Vigousse). | 18 janvier 2010
  1. Marc Surchat dit :

    Oui vraiment pas mal! sinon j’aime bien guznag aussi : http://guzi-guz.blogspot.com/

Laisser un commentaire