AI : il faut tuer les handicapés

11 décembre 2010 | par | 1 commentaire Plus loin

Avec la version cadeau de Noël pourri que nous prépare en cachette le Parlement helvète, qui exclut les maladies psychiques « qui ne touchent pas le corps » du catalogue des affections ouvrant droit aux rentes d’invalidité, on assiste à l’épisode précédant juste la solution finale modèle suisse.

C’est vrai que les personnes atteintes de mongolisme, les schizophrènes, paranoïaques et autres sont des boulets pour la société helvète. Ils ont tous un corps qui va très bien. Mais ils sortent du lot et coutent cher. En plus ils ne servent à rien. Tuons-les donc.

On se demande pourquoi les députés ne plaident pas directement en faveur de la mise à mort contrôlée. Comme ça on économisera des paquets de fric et on ne sera plus ennuyé par ces choquantes présences.

Dans le genre je touche le fonds de l’abject, les membres bourgeois de la commission du National qui ont très majoritairement osé voter en faveur de cette modification législative signée Burkhalter sous la pression de l’UDC, qui avoue ainsi son goût pour l’eugénisme et l’extermination des sous-races, ne méritent rien mieux qu’un aller simple pour l’enfer, si celui qui leur est destiné existe.

Tags: , , , , ,

Catégorie: Mignardises

Commentaires (1)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. anonyme dit :

    à mes la tout à fait d’acord putin je croyais à etre le seul à pensé sa ! génial !

Laisser un commentaire