BNS: cours plancher à 1.20, oui … mais

6 septembre 2011 | par | 2 commentaires Plus loin

Amusante la réaction du trader de base.

Il a mis environ 12 minutes ce matin pour réaliser que le flux semblait s’inverser.

Et ces douze minutes de moyenne comprennent le temps nécessaire aux ordinateurs, qui eux n’ont pas franchement d’émotions avant de passer des ordres de vente.

La moyenne de réaction du trader de base est donc rigoureusement conforme à son statut de mouton bêlant monomaniaque.

Du côté des politiques, marrant aussi de voir Blocher et autres PLR/PDC/bourges se réjouir de cette fixation de limite autoritaire.

Sauf que ce faisant, la BNS a strictement calqué sa politique sur le pari qu’elle fait que la zone euro va se tirer du mauvais pas de la crise de la dette: elle croit donc en Sarko, Merkel et compagnie. Libre à elle d’avoir des illusions, mais aux frais de qui au final ?

Étrange pari qui d’ailleurs n’est pas sans conséquence: c’est une sujétion quasi définitive de la politique économique suisse aux ukases des dirigeants de l’Europe.Une intégration totale en somme …

Drôle quand même que le vieux Blocher s’en réjouisse. Il n’a sans doute pas tout compris l’aïeul.

Tags: , , ,

Catégorie: Mignardises

Commentaires (2)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Arantis dit :

    Effectivement Blocher ne comprend rien en général, et la BNS joue au poker, au fait il y a quelque chose qui m’échappe la Suisse essaye de rapper les finances un peu partout, (surtout sur le dos du peuple) et voici qu’a en croire les dires des dirigeants bien nourri de la BNS il peuvent acheter des devises étrangères de manière illimitée ????? il ont donc des fond illimité, c’est juste un coup de bleuf pour faire peur au trader, comme le fait de ne pas prévenir et de faire perdre des millions a ces dernier pour leur casser le moral, mais….. ils vont acheter plein de franc suisse puisque l’Europe va continuer de se casser la gueule et quand la BNS ne pourra plus suivre je vous explique pas la plus-value pour les traders….

Laisser un commentaire