Bochuz: et maintenant, ça ventilait pas …

Ou pas bien. Ou pas du tout, ou très bien, bref se cachant comme d’habitude derrière leurs petits doigts (très petits), le juge et le politique qui prétendait que tout s’était passé comme sur les consignes se taisent. Soi disant pour les besoins de l’enquête.

C’est vrai qu’on voit assez bien deux ventilateurs, même endommagés se concertant en grand secret pour mettre sur pied une version des faits …

Cette histoire de ventilateur, qui rappelle que nos édiles brassent de l’air en permanence, constitue le début du début de la première version officielle qui couronnera, on peut en être certain, le cumul d’incidents imprévisibles

Pour l’instant en tous cas, mieux vaut faire ses grillades en l’absence de tout maton vaudois.

Tags: , , ,

Catégorie: Mignardises

Laisser un commentaire