Action UBS : la descente aux enfers

13 mars 2008 | par | 1 commentaire Plus loin

Notons aujourd'hui une chute spectaculaire de l'action de notre "très chère banque", qui passe à 16 h30 en dessous de Fr. 30.– pour cause de probable annonce d'une nouvelle piqûre de rappel indispensable du vaccin anticatastrophe singapouro-sino-arabo-koweiti de quelques milliards, 10 à en croire certains tuyaux percés de "l'aimable Crédit Suisse" en embuscade.

C'est aussi le moment de se souvenir que le bon Marcel Ospel a assuré, le 27 février 2008, "que des dépréciations supplémentaires ne sont plus considérées au vu des éléments disponibles aujourd'hui", lors de l'AG extraordinaire. Alors, trop courte vue ou nouveau manque de jugeote Marcel ?

Tags: , , , ,

Catégorie: Brèves

Commentaires (1)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Je crois que Marcel Ospel nous a apporté la preuve de son incompétence et de son double langage. Le scandale des subprime n’est pas une erreur de stratégie, mais la conséquence de la cupidité de tous, de l’argent facile sur le dos des autres et surtout des petits. Sans des salaires, commissions, bonus et autres avantages extravaguants, rien de tout cela ne serait arrivé. Et quant à la confiance, il faudra longtemps pour mériter celle-ci et ce n’est pas demain la veille. Quant à l’éthique, la déontologie ? vous parlez chinois ?

Laisser un commentaire