Blocher, le chantage continue

On apprend ce matin que Christoph, qui a toujours des aigreurs d’estomac d’avoir dû quitter sa Bundesplatz, va remettre le couvert lors du départ tant attendu de Couchepin qui sera tellement mieux en retraité aisé taillant son cep octodurien qu’en président bredouillant son texte : Blocher sera candidat sauvage, ou du moins un UDC, histoire de leur montrer, à ces radicaux félons, ce que c’est que de ne pas obéir au grand timonier.

Comme la vista politique et tactique de Blocher et de l’UDC en ont pris un sérieux coup en décembre 2007, pourquoi les Verts ne prépareraient-ils pas quelque chose de sérieux pour contrer cette nouvelle tentative de putsch digne du général Tapioca.

C’est en les battant à plates coutures sur l’intelligence politique et la tactique que l’on va finir par arriver à les désolidariser et donc à faire que l’UDC se délite peu à peu. Or un mouvement fragmenté en pleine tensions internes, c’est plus simple à abattre qu’un monolithe préhistorique plein aux as. Déjà qu’ils se fessent eux-mêmes ces jours avec le Nuremberg de Eveline Widmer-Schlumpf.

Tags: , , , , , , ,

Catégorie: Brèves

Commentaires (1)

Trackback URL | Comments RSS Feed

Sites That Link to this Post

  1. petar.ch | 4 mai 2008

Laisser un commentaire