BNS, Roth, moustache et sonotone

Bon, ça fait des mois qu'on dit ici (et ailleurs) que la BNS (Roth, salaire de quand même un million de francs environ par an) travaille comme une vieille casserole fichue hors de capacité de porter à ébullition une soupe tellement la transmission de la chaleur s'y fait mal.

Quelle ne fut pas la surprise du chef de découvrir ce weekend que le même Roth et la BNS s'étaient acheté un mégaphone et avaient décidé de parler plus haut et plus fort.

Et un aveu supplémentaire gravissime: la CFB (depuis Guillaume Tell)  n'a jamais jusqu'ici discuté de la gestion des risques avec les banques… aveu tout simplement ahurissant de naïveté et d'incompétence.

Ce qui serait encore mieux ce serait qu'ils parlent juste et cessent de raconter les même sottises depuis 10 ans quelle que soit la situation financière et économique internationale. Et dans le cadre de ses acquisitions, on pourrait suggérer à Roth l'achat de deux sonotones pas trop chers:
 

le premier pour lui, pour écouter un peu plus ce que racontent le FMI et les bruits économiques ambiants;

un autre pour Merz Hans-Rudolf, le champion suisse toutes catégories de la prévision fausse (il s'est trompé de plusieurs milliards chaque année depuis son élection, simplement en faisant le budget de la Confédération) qui se distancie quelque peu de la BNS sur le taux de croissance probable en 2009. 

On croit rêver, ou plutôt cauchemarder, tellement tout ceci dégouline d'incompétence.

Edit de 17 heures : à lire aussi, dans le même ordre d'idée les subtils distinguos assez risibles de Roth et Merz en villégiature au siège du FMI pour un long weekend studieux ….

Tags: , , , , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire