Champ-Dollon : le maton payé à la pièce !

27 janvier 2009 | par | Pas de commentaire Plus loin

C’est fou quand même, il suffit que l’État accepte de passer benoîtement à la caisse pour que soudain, le seul vrai problème de la surpopulation de Champ-Dollon ne soit plus une revendication du personnel. Il fallait ne pas manquer d’audace pour inventer l’allocation mensuelle de surpopulation à durée indéterminée.

maton-genevois

Déjà que le maton de base dort dans son coin (sa petite cage en verre de bout de couloir ) pendant 30 ans et prend sa retraite vers 52 ou 55 ans au plus tard, déjà qu’on ne lui demande pas grand chose d’autre que de savoir tenir un trousseau de clés,  déjà qu’il est très bien payé, assuré, primé, compensé, en vacances, etc. voilà que maintenant il est en somme payé à la pièce : plus il a de clés dans son trousseau, plus il touche en fin de mois.

Ce n’est donc pas tellement la surpopulation qui intéresse (intéressait) le maton de base: de ceci il n’a rien à battre, en revanche de son porte-monnaie il est en permanence le servile gardien.

On vit dans une société formidable, et nos gouvernants sont des génies.

A part ça, on change quand de politique pénale ? et on agrandit quand ce cloaque ?

Tags: , , , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire