Chaque goutte d’eau compte, y compris ce billet

Le 20 mars 2008, Alain Boinet, responsable de l'ONG Solidarités, a remis un rapport à Bernard Kouchner pour que la France agisse. Il a simultanément déclaré que le problème de l'eau potable ne "génère pas une mobilisation suffisante" et a demandé que "la France agisse afin de faire de la lutte contre l'eau insalubre une priorité de l'agenda international".

Le ministère des Affaires étrangères de son côté, dans un communiqué publié pour la journée mondiale de l'eau, souligne que "la France a consacré en 2007 au titre de son aide publique quelque 400 millions d'euros au secteur de l'eau, dont environ 140 millions pour l'accès à l'assainissement et à l'hygiène".

"L'action de l'Agence Française de Développement a ainsi permis de desservir en eau potable 4 millions de personnes supplémentaires et de donner accès à l'assainissement à 1 million de personnes. Le fonds d'urgence humanitaire du ministère des Affaires étrangères et européennes est consacré pour près de 20% à des actions dans le secteur de l'eau et de l'assainissement", a ajouté le Quai d'Orsay.

L'agence BDDP & fils a réalisé un petit film documentaire sur la question, ceci bien évidemment de façon bénévole. Un petit coup de main pour faire mieux connaître la cause est donc normal, c'est pourquoi vous trouvez ce petit film ci-dessous.

A noter que la Suisse pourrait prendre un peu de graine sur ce projet et se soucier aussi un peu plus de l'avenir de l'eau pour chacun et, comme on l'a déjà dit ici à maintes reprises, de prendre des mesures adéquates pour en restreindre voire en interdire la mise en vente à titre commercial.

L'eau est une richesse planétaire qui doit échapper aux lois du marché des matières premières, même si ce n'est ni l'avis de Nestlé ni celui de différents autres marchands mondialisés, ni celui des gouvernements occidentaux.

[youtube w2csTDY0Hhw]

Tags: , , , , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire