Chic, l’UDC garde son (absence de) cap

5 janvier 2008 | par | 2 commentaires Plus loin

Après avoir tellement mal digéré la légitime et juste mise à pied de Blocher, l'UDC qui n'y croyait pas jusqu'à la dernière seconde (demandez seulement à André Bugnon ce qu'il en pense… ) et a dû déchanter a tenu un "séminaire de cadres" …. quasi soviétique (tiens ils ont des cadres eux, pas que des simples soldats du train-train…) au cours duquel elle a décidé de ne rien décider ou plus exactement de ne rien changer à son "programme" malgré sa nouvelle présence dans l'opposition. Quand on vous disait que ce parti n'a rien de démocratique ni du centre, on avait donc raison. Maintenant il dévoile ses véritables batteries, ou plutôt la misère de ses idées : seuls thèmes sur lesquels l'UDC veut insister

  • a) la baisse des impôts- encore un dogme stupide 
  • b) la chasse aux abus dans l'aide sociale – vieux fantasme.

C'est bien quand même de constater que la perte de Blocher leur fait aussi perdre les pédales et ne leur donne aucune bonne idée.

Tags: , , ,

Catégorie: Brèves

Commentaires (2)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Sugus dit :

    Allez, l’ère de l’après-Blocher a commencé, même si le croque-mitaine est encore par là. Il se fait vieux, il n’est pas éternel. L’UDC n’est pas le diable, juste un parti conservateur. Les UDC ne sont pas tous blochériens. D’ailleurs les voix du centre-gauche n’auraient pas suffi pour vider Blocher, il y a fallu des voix radicales… et combien d’UDC? Sûr qu’il y en avait. Le mieux maintenant: ignorer Blocher et multiplier les contacts, les alliances avec les UDC modérés. Cesser de critiquer en bloc.

  2. kalvin dit :

    Oui Sugus tu as sans doute raison, mais j’ai un peu de peine à trouver des UDC modérés par ici. Celà dit, j’ai relégué cette petite diatribe dans mes brèves et vais donc traiter ce sujet un peu comme une anecdote désormais.

Laisser un commentaire