Chinalco, ça étanche la soif

12 février 2009 | par | Pas de commentaire Plus loin

On connaissait plutôt la TsingTao, une bière légère et sympathique en provenance de l’Empire du Milieu et brassée aux sources éponymes.

Et voilà que puisant dans leurs coffres, les Chinois se permettent d’investir l’équivalent d’un tiers des pertes UBS 2008 dans Rio Tinto, le géant minier aux pieds d’argile qui ne cesse de dégraisser et de fermer des usines, en Australie notamment.

Une façon de boire le bouillon en regardant les effets de la crise sur le marché mondial des matières premières, de cette fameuse crise que tous les experts nous assuraient n’être que financière.

tsingtao-33

On pourrait peut-être suggérer à la Caisse de pensions de l’Etat de Vaud de louer les services de quelques gérants chinois, plutôt que de confier bêtement une partie non négligeable de la gestion de sa caisse de pensions à une banque qui a « sagement » investi dans des « hedge funds » (pour des retraites pépères !!!) et dans du Madoff et donc fait perdre avec un tact tout professionnel et manifeste la somme de 7 millions aux retraités et futurs retraités.

Une paille, qui devrait passer comme une poutre dans l’oeil des politiques et des gérants de la caisse.

A propos, qui va payer la facture ?

Tags: , , , , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire