Conseil fédéral : on ne change surtout rien à rien

Chacun son steak, son pâté en croûte et son pré carré. Et même si on a toujours un gouvernenemt identique à celui de 1848, il n’y a aucune nécessité d’en changer la composition ou le découpage départemental, selon le Conseil fédéral.

Dramatique manque de vista, manque de sens de l’adaptation. Le Conseil fédéral fonctionne comme une vieille éolienne, avec des à coups dans la production d’idées et de décisions, comme une vieille locomotive mise au rebut depuis des années, comme un club de jass qui tient à son stamm comme à la prunelle du cuir de ses sièges.

La seule façon de changer ce système pour l’adapter aux nécessités de la vie au 21e siècle sera donc désormais de forcer ces Messieurs Dames à changer. C’est une initative populaire qu’il faudra par conséquent lancer et faire accepter.

Tags: , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire