Conseil national: pan dans le mur

On élit en principe des parlementaires pour faire autre chose que de boire des verres. S'agissant de l'AVS et de sa 11e révision, ils (elles) n'ont rien fait d'autre en quatre ans, la preuve, même Couchepin le Magnifique pensait que cette révision devait être abandonnée

Résultat provisoire des courses: 4 ans de délibérations molles et sans idées pour proposer une hausse de l'âge de la retraite des femmes à 65 ans, une misère parlementaire, une misère des idées, une misère de l'engagement. Il devraient toutes et tous rembourser leurs indemnités de séances s'agissant de ce sujet, puisque de toutes façons un tel "projet" ne passera jamais la rampe d'un vote populaire certain.

Quant aux tasers si décriés et qui tuent, alors là notre "ami" le révérend père Yvan Perrin a finalement réussi son petit chantage: avec taser ou rien. Et voilà le reste des mêmes parlementaires (Etats compris cette fois) qui se laissent faire.

Décidemment on ne fait que dormir à Berne, c'est vraiment la planque sur le dos du contribuable électeur pris pour un benêt.

Tags: , , , , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire