« Droit de réponse »

13 novembre 2007 | par | 8 commentaires Plus loin

Un lecteur assidu et probablement très fâché ameute la République entière car un de ses commenataires a été mangé par le système antispam. Je livre donc ici ce commentaire sans aucune explication mais pour lui faire plaisir et pour en finir avec des polémiques téléphonico-mailesques. Il va sans dire que les noms propres ont été enlevés et que ce blog ne s'associe en rien au fond de cette réponse dont d'ailleurs il ne comprend pas un traître mot.

 

Texte de Monsieur Nicanor Bonich:

Le texte qui suivre est la réponse que je souhaite soit publié sur le site "ouvertures.info".
J'ai déjà envoyé à Monsieur "Kalvin Whiteoak" la posibilité d'avoir access à les preuves que j'ai pour supporter mes accusations.
Alors si le site "ouvertures.info" n'accepte pas puiblier ma droit de réponse, comme je l'ai dit aujourdhui dnas notre conversation téléphonique,
je me verrai forcé à déposer plainte pour refus du droit de réponse.
La dite plainte serai déposé contre le site "ouvertures.info 2 et contre l'entreprise qui l'heberge, " INFOMANIAK NETWORK SA", si
mon droit de réponse n'est pas respecté.
Vous avez 24 heures depuis cet même moment.
Je vous avez envoyé l'email avec ma réponse le 09 Novembre.
Et vous m'avez censoré dans votre site, car aucun de mes posts sont publiés depuis votre censore sur mon post.

Bonjour Monsieur Kalvin Whiteoak (!):
Je vous écrive pour vous feliciter par votre blog et ausssi pour
savoir si avez vous trouvé une solution aux problemes apparus dans
votre site, car mes deux rèponses à Monsieur "Tiouk" n'ont pas
apparus publiés. comme je vous crois quand vous dissez que vous ne
censorés pas les contenus, je pense que doit avoir autre raison
pour leur disparition.
J'ai gardé ma reponse, car je voulais être sûr que la même serai
montré dnas votre affamé site, alors si vous voulez, vous la
trouverez ici, à suivre:
""Monsieur "Tiouk":
Comme apparemmen t vous n'avez pas compris ma position, ou peut être
votre "amitié" avec votre pauvre voisin calomnié ne vous laisse pas
voir les faits clairement, je vois vous expliquer les choses,
doucement….pour voir si de cette façon, vous pouvais finalement,
dans votre irréductible position, répondre à ma demande et pas,
simplement parler de situations que vous ne connaissez pas.
D'abord, je veut savoir le suivant: si, comme vous dissiez, avoir
un avocat n'est pas la garantie absolue de que celui-ci connaitra
l'ensemble des règles applicables, pour quoi l'État a fait
l'impossible pour me priver du droit d'avoir un? Car tous les
avocats consultés ont refusé de me représenter parce que ils ont
été pressionnés officiellement pour ne pas me représenter. Car
l'Ordre des Avocats de [Z] a refusé de me représenter en me disant que "il y avait raisons de sécurité nationale dans le milieu". Et je peut prouver mes dites.
Justement, parce que le Juge civil ne relève pas d'office toutes
les règles du droit est que j'ai besoin d'avoir un avocat.
Je n'ai jamais demandé un "passe-droit", quelque soit sa forme. La
seule chose que j'ai demandé et continuerai à demander est la même
Justice que vous avez droit à recevoir. Le 22 Juillet 2007
personnel de Sécurité de la Greffe du Parquet du Procureur général
m'a MENACÉ parce que je demandait informations sur mes plaintes
qu'ils étaient obligés de me fournir. Le même jour m'ont informé
que toutes mes plaintes avaient été classés, mais une confirmation
par écrite m'a été refusé. Sans cette confirmation je ne peut pas
faire recours contre le classement. La Police de [X] a volé évidence, en effet pièces délivrés en main au Greffier [Y] sont disparus de la liste des pièces en pouvoir de la Police Judiciaire.
Personne sache OU ma propriété est maintenant. Et j'ai
l'accuse de réception de la part du Greffier, et la liste de pièces
de la part de la Police Judiciaire. Ils ne figurent pas. La Police
de [Q]a commis violation de domicile, c'est à dire ils ont rentré à mon appartement sans mon autorisation. J'ai donné toutes les preuves de ces actes à la Cheffe de la Police Madame [Z] et au Procureur Général. Je ne demande pas des passes droits, je demande que mes affaires soient traités, simplement. Et
je peut vous fournir toutes les preuves pour supporter mes dites.
Pourquoi pensez vous que le lâche de votre voisin, le pauvre et
exemplaire citoyen si gravement calomnié par mon indélicat
personne, n'a pas fait une conférence de presse ou déposé plainte
pour diffamation contre ma personne? Parce que lui sache exactement
de QUE situation je parle. Lui sache, comme la Police et le
Procureur savent, que si une accusation pour diffamation est porté
contre ma personne et j'ai que sortir toute l'évidence que j'ai,
absolument toute la Police de [V], le Procureur de [V] et toutes les hauts fonctionnaires [Y] corrompus que j'ai dénoncé finissent dans la merde totale. Alors ils choisissent de faire, si est-ce que vous n'êtes pas un d'entre eux, que autres personnes, aveugles à la réalité et pour relations d'amitié, parlent en son faveur. Mais…parfois vos amis ne méritent pas votre confiance, ni
être défendus. Si vous voulez confirmer mes dites, je suis à votre
disposition. Et si vous ne voulez pas, au moins soyez le
suffisamment digne de ne pas prendre positions que vous ne pouvez
pas soutenir.""


 

Catégorie: Brèves

Commentaires (8)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. mike dit :

    Ah voilà, enfin je comprends tout, quel scandale!

    Euh, non, en fait, ce message n’a strictement aucun sens. A moins d’être linguiste, je vois pas comment tirer la moindre information de cet imbruglio….

  2. Michelle dit :

    Rien compris non plus, sauf qu’une plainte à l’hébergeur d’un blog pour refus de publier un commentaire, ça me paraît pour le moins curieux!

  3. Bonich Nicanor dit :

    Le texte devrai avoir être publié dans la note « Couacs Vaudois Monumentaux 2 », après le texte de Monsieur « Tiouk ».
    Mais Monsieur Kalvin a décidé de le placer ici, sans le connecter avec le texte en question, pour pouvoir se faire publicité de juste et, en même temps, pouvoir discréditer le texte.
    En plus, mes commentaires avaient était envoyés à plusieurs reprises et effacés, pas affectés par le filtre antispam.

  4. Niels dit :

    L’adjectif « grotesque » conviendrait-il? Monsieur Bonich, que votre texte soit placé à la suite de l’article original ou ici n’y change rien. Un tel emportement innintelligible en public n’a aucun sens.

    Bien à vous,
    Niels

  5. kalvin dit :

    @ Nicanor Bonich

    Vous avez tellement écrit que je savais plus où il allait.

  6. Syklop dit :

    D’abord, et ensuite parce-que.

    Enfin je crois. Si j’ai bien compris.

    Je tiens donc à exprimer ici ma sympathie solidaire à Kalvin…

  7. kalvin dit :

    Merci @ Syklop, de même.

Laisser un commentaire