Evangile selon B., retraité de force et de luxe

1 novembre 2008 | par | Pas de commentaire Plus loin

Dans une nouvelle adresse au peuple, le (rieur et pas aigri du tout) retraité de luxe et de force a encore frappé. Selon lui et en substance,

– tous les banquiers sont des ânes insolents coupables de légéreté;
– toutes les banques sont indestructibles car trop importantes;
– il faut maintenir les bonus;
– la Suisse ne risque rien elle est blindée contre la crise pour l’avenir;
– réduisons les impôts, frères millionnaires et milliardaires de tous les pays, pour relancer notre chère économie;
– cessons de protéger l’environnement et toutes ces bêtises;
– continuons de ficher à la porte les demandeurs d’asile en nombre masse et finissons en en définitivement avec ce problème (solution finale ?).

et tout ira bien …

On peut pas dire que sa « pensée pénétrante » fasse des progrès depuis qu’il a tout son temps pour lui, le brave pitbull ((animal politique dont certains spécimens ne peuvent être promenés qu’avec une muselière)).

Sans autre commentaire nécessaire,  ça se déguste comme une vieille piquette même plus bonne pour le vinaigrier.

Tags: , , , , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire