Flics vaudois : il faut convoquer le dératiseur

1 novembre 2008 | par | Pas de commentaire Plus loin

L’un des deux écoute l’autre en cachette avec un sonotone officiel très discret.

L’autre frétille avec Monica sous les caméras de surveillance de l’Euro 2008 et risque de se retrouver sur Youchose …

Ce sont en fait deux grands gamins insupportables au gouvernail d’une barque bien trop importante pour les laisser continuer de la conduire comme s’ils étaient à l’école enfantine.

Avec en plus la spécialiste en ressources humaines Jacqueline de Q. dont on connaît les préférences pour les « hommes de terrain » et qui voudrait tellement piquer Monica à Genève … bref il faut en finir avec ces imbécillités : le grand plumitif au repos, le petit gros de retour chez Securitas IS (ils auront à nouveau des entrées de première …), la barre à gauche toute et Monica aux ordres de la cheffe qui « adore son département ».

C’est marrant à part ça que l’illustre enquêteur-juge-myope-dératiseur dans l’affaire des taupes n’ait pas décelé un léger malaise ni fait allusion à une querelle des chefs.

Il y avait pourtant là matière à enquête adminsitrative. Ca ne devait pas non plus entrer dans le cadre (moléculaire) de son enquête amusante.

Tags: , , , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire