Impôts – la voie à suivre

20 janvier 2008 | par | Pas de commentaire Plus loin
La Suisse regorge d'officines de pseudo fiscalistes qui ne sont en réalité que des fabricants de pièces de forme qui servent à tromper le fisc étranger (voire le fisc suisse). Ces mauvais ambassadeurs d'une profession ne méritent que ce qu'ils récoltent lorsque, comme dans le cas d'espèce, la Guardia di Finanza italienne les épingle.
 
De fait, si les fiscs étrangers ( et suisse d'ailleurs ) commençaient à se sophistiquer quelque peu et surtout à mettre en examen, voire en détention préventive ce genre d'agents qui ressortissent plus de la catégorie des faux-monnayeurs que de celle des spécialistes fiscaux, la Suisse et son image ne pourraient que mieux s'en porter, et les caisses des fiscs prendraient de l'embonpoint sans aucun doute.
 
Mais voilà, tout est question de volonté politique.

Tags: , , , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire