Interdire Barillon de RSR, c’est interdit

18 avril 2008 | par | 1 commentaire Plus loin
C’est assez étrange, car sur la question de la multiplication des interdits dans la société qui relève plus de la philosophie ou de la sociologie que des effets de manches dans les prétoires, la RSR ce matin peu avant huit heures accueillait à manches déployées le mordant défenseur officiel des canidés Jacques Barillon, tout à coup promu en sorte de Messie omniscient et moralisateur proche de l’infaillibilité pontificale ou pontifiante, selon le cas, pour livrer son message qui, il faut bien le dire, ne sortait pas beaucoup des brèves de comptoir après l’apéro.

C’est vrai que du côté des auditrices intervenantes on aura aussi apprécié la profondeur de la pensée de cette dame légèrement caquetante pour laquelle Barillon est un avocat, lui, puisqu’il lui a même envoyé une gentille carte une fois …. et celle de cette autre intervenante pour laquelle, dans une refondation assez étonnante de l’histoire, les francs-maçons ont pollué et dévié le sens de la charte des droits de l’homme et du citoyen.

Ce petit quart d’heure servait à quoi en somme, Radio-Public ça s’appelle ?

Tags: , , , , , , ,

Catégorie: Brèves

Commentaires (1)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Didier dit :

    En effet. J’ai passé à RTL au moment où la dame parlait de « la gentille carte »…
    La Soupe appelle ça « Radio-Schublig ».

Laisser un commentaire