Justice française: les mollahs sont là !

On apprend avec stupeur que les juges barbus et stupides du Tribunal de Grande Instance de Lille ont muté pour se transformer en mollahs purs et durs et annnuler un mariage pour cause de "mensonge" de l’épouse sur sa virginité. Ah, on oublie de dire que les ex-époux sont musulmans. Les juges auraient-ils agi "en toute indépendance" sur ordre de Rachida, peut-être ?

Vive la liberté et les droits de l’homme, de la femme en particulier.  Lire aussi avec profit ce qu’Elisabeth Badinter en pense

Tags: , , , , ,

Catégorie: Brèves

Commentaires (3)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Je pense que les juges ont respecté les us et coutumes d’un contrat de mariage unissant deux musulmans et où il y eu dol en regard de la dot versée par le soupirant, dot liée à la virginité de la promise, honneur bafoué de la famille. Je crois que c’est là que se trouve le fond du problème. Reste que la pauvre jeune femme va subir les foudres de toute la communauté musulmane et de leur justice, inhumaine et barbare, les imans, la charia… La démocratie, n’est-elle pas aussi la volonté du peuple et de toutes ses dérives, comme Louis XVI sur l’échafaud ? Devons-nous nous plaindre ? Etre chrétien est moins dangereux, surtout en Valais, l’émancipation de la femme adultérine sont des notions mieux tolérées et vécues que le chanvre diabolisé, hélas, une fumée sans feu. Il ne reste que l’espérance de nouveaux templiers et de leurs richesses trébuchantes et sonnantes, l’ordre nouveau, du bienheureux Christophe et de ses chevaliers servants, le paradis Blochérien.

  2. kalvin dit :

    @ George
    Soit, merci pour les détails, mais je serais curieux de savoir qui a procédé à l’expertise de la virginité au moment T ….

  3. Talerman dit :

    Ce qui a été jugé, c’est le fait qu’il y ait eu « tromperie ». Sur le plan strict de la loi, il semblerait que l’article de loi utilisé l’ait été de manière juste, dans un contexte malheureusement très particulier.
    Le problème est ailleurs : que penser de la jeune fille ? Se faire répudier en France au XXIème siècle, c’est quand même très fort.
    Je suis Français, et quand je vois que nous donnons parfois des leçons en matière de droit de l’homme à d’autres pays, je me pose tout de même pas mal de questions…

Laisser un commentaire