La BNS se fout du monde

25 novembre 2007 | par | Pas de commentaire Plus loin

L'auguste vice-directeur de la BNS Philipp Hildebrand devrait recevoir la noix d'or de la connerie hebdomadaire: la crise des subprimes a des conséquences difficiles à estimer, mais elle survient au meilleur moment possible, soit quand l'économie mondiale va très bien et peut donc résister. Pour le citer, "il n'y pas de meilleure période pour résister à une telle crise".

Encore un gugusse qui ne doit pas réfléchir souvent, en tous cas pas avant de donner des interviews. Si ses congénères n'avaient pas fait crétinerie sur crétinerie, il n'y aurait tout simplement pas de crise, et ça ce serait mieux et moins cher. Vraiment le comble de l'imbécillité, doublée de l'incompétence puisqu'il se refuse à avancer un chiffre pour quantifier les dégats.

Tags: , , , , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire