La BNS se met au chantage

Quand il s’agit de faire son travail intelligemment et de baisser les taux d’intérêt, la BNS dort, et ceci depuis plusieurs années.

Et voilà que ses organes dirigeants (un certain Jordan notamment) se mettent à faire de la politique chantage : « si vous augmentez les salaires en fin d’année de l’entier du taux de renchérissement, nous devrons augmenter les taux d’intérêt ».

Ce genre de chantage politique est parfaitement imbécile et déplacé. Il provient de personnages qui n’ont pas fait leur boulot en temps utile et qui se mettent tout à coup à se découvrir des défauts de politiciens.

La BNS se veut indépendante. Qu’elle le reste, se taise sur les sujets politiques et fasse son boulot correctement dans son coin.

Tags: , , , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire