Le MPC : lunettes opaques gluantes

Pour le Ministère Public de la Confédération, ne pas vouloir voir que les manœuvres de l’UDC contre sa conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf peuvent bien être poursuivis judiciairement relève du plus haut comique et de la mauvaise foi la plus crasse: rappelons juste la teneur de l’article du Code pénal sur la contrainte :

Article 181 – Contrainte
Celui qui, en usant de violence envers une personne ou en la menaçant
d’un dommage sérieux
, ou en l’entravant de quelque autre manière
dans sa liberté d’action
, l’aura obligée à faire, à ne pas faire ou à laisser
faire un acte
sera puni d’une peine privative de liberté de trois ans
au plus ou d’une peine pécuniaire
.

On est en plein dans la cible que les services mêmes de la Ministre refusent de voir, obéissant encore en sous-marin et en silence au gourou passé de mode et d’époque qui était leur idole.

On espère que Gerold Meier fera recours.

Edit du 6 mai 2008 à 17 h 35: on apprend avec satisfaction que Gerold Meier a déposé plainte pénale contre l’UDC Suisse et ses dirigeants fort opportunément dans le canton des Grisons: à suivre.

Tags: , , , , , , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire