Le soir du Matin ?

Ils sont marrants, enfin plutôt navrants, ces grands groupes de presse : ils créent des gratuits qui pullulent sur les tables de bistrots et cartonnent grâce à leur concept simpliste et leur « information » à quinze.

Ils attirent ainsi des annonceurs et des lecteurs, et constatent amèrement en fichant à la porte des journalistes que l’information micro-régionale ne paye pas ou plutôt coûte trop cher.

C’est clair qu’avec le standing luxueux du correspondant régional du Matin (enfin bientôt ex), le rapport prix-qualité-intérêt du public ne permettait plus de continuer à entretenir des bancs de foire régionaux.

Mais le principal problème n’est pas structurel, il est qualitatif et professionnel: pour produire de l’information régionale intéressante, il ne faut d’abord pas provenir du Matin ( ça tache), et accepter s’intégrer au paysage régional de façon un peu harmonieuse.

On ne peut pas concevoir ceci depuis Lausanne et surtout avec un esprit suisse-alémanique.

Tags: , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire