Marie-Ange Brélaz, incontournable

On va devoir encore éteindre la télévision et passer aux choses sérieuses.

En effet, l'inévitable Marie-Ange qui, à défaut de manger des saucisses, bouffe de la médiatisation à tout va, est encore la vedette dans une production de la TSR qui doit être à la fois de poids et ne pas manquer d'air, mais surtout dont tout le monde devrait s'écarter tant le côté racoleur s'y annonce présent.

De la sous-culture destinée à maintenir le fameux tissu social cher à Gilles Marchand ? Non de la foutaise sans queue ni tête mais avec moult kilos de trop.

A oui, on oubliait de citer les sources: Scènes de ménage, "le magazine grand public de la vie privée" ou … le magazine privé de grand public ?

Tags: , , , , ,

Catégorie: Brèves

Commentaires (2)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Sugus dit :

    Faut bien qu’elle s’occupe la pauvre, son mari de syndic l’est jamais là 🙁

  2. kalvin dit :

    A ça vient de là ce goût marqué pour raconter ses hauts et ses bas dans la presse et ailleurs, merci.

Laisser un commentaire