Maurer : le grand silence frisé

12 janvier 2009 | par | Pas de commentaire Plus loin

Empruntant le titre de cette brève à F’Murr et tout en admettant que compte tenu de la pilosité crânienne déficiente de l’intéressé il est peut-être inadapté, on se doit de remarquer que le « brave » Ueli l’avait nettement plus facilement ouverte quand il n’était « que chef du parti des moutons et corbeaux noirs et malaxeur de slogans imbéciles ».

le grand silence de ueli
Depuis qu’il a piqué les clés du bureau de Samuel, pas un mot en presque quinze jours, sinon cette admirable tirade glanée à l’arrivée du slalom d’Adelboden citée de mémoire et en substance: « Woui, le sport c’est très pien, mais c’est rien que de la nation doit s’occuper, c’est laffffaire des privés« .

Dont acte monsieur le ministre des sports à tiers-temps et au rabais : ce genre de phrases particulièrement subtiles nous montre déjà, malgré la rareté de vos interventions, qu’on ne doit déjà plus s’attendre au pire mais immédiatement préparer la riposte adéquate.

© iconographie Dargaud/F’Murr(r)

Tags: , , , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire