Minute (dernière) : le notaire se retire …

12 novembre 2008 | par | Pas de commentaire Plus loin

Il n’avait rien de mieux à faire que de s’éclipser de la scène politique. On ne peut pas être notaire du Seeland et bon conseiller fédéral, c’est antinomique.

Le niveau de base était tout simplement insuffisant, sinon pire.

La Suisse ne vit plus à l’heure des baillis, de la Diète de de la soupe au lait de Kappel. Le Parlement porte l’entière responsabilité de l’échec total de Samuel Schmid dans sa fonction, dans laquelle il n’a même jamais convaincu ses plus proches collègues.

Espérons que cette fois, pour remplacer Schmid, ce même Parlement fera preuve d’un peu plus d’indépendance et de sagacité : l’heure n’est pas au choix de nouveaux marocains maroquins de récompense mais à celui de véritables hommes d’État, bien rares dans les rangs parlementaires.

S’il faut aller les chercher ailleurs, c’est le moment. Et surtout pas d’UDC, quel qu’il soit.

© iconographie Colorpix.be

Tags: , , , , , , , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire