Moritz le socialiste aime la bourse

On apprend que le bon Moritz Leuenberger voudait mettre une partie des CFF en bourse à l’image des chemins de fer allemands, pour que ça permette aux investisseurs privés de mettre la main au porte-monnaie.

Il a attrapé le chikungunya ou quoi ? ou bien il rêve éveillé.

Si des investisseurs même minoritaires entrent au capital, ils ne vont pas payer quelque chose aux CFF mais à la Confédération qui leur vendra des actions. Donc l’argent ira dans la grosse caisse de Merz qui refusera de le dépenser.

Et ce ne sont pas les actionnaires privés qui vont mettre la main au porte-monnaie pour financer des gouffres alpins et autres tunnels ou 3e voie, ils attendront simplement un juste retour sur investissement qui sera obtenu en augmentant encore les prix indécents pratiqués sur le dos du contribuable utilisateur toujours tondu à double ou triple.

Tags: , , , , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire