Mortelle pensée

3 août 2008 | par | 1 commentaire Plus loin

A Yverdon-les-Bains, sur le mur de la maison de l’Armée du Salut, avenue Haldimand, figure un sentence assez radicale gravée dans la pierre: « le salaire du pêché, c’est la mort » (Epitre de Paul aux Romains chapitre 6, 23).

Si cette maxime était vraie et s’appliquait à lettre, le monde n’aurait plus beaucoup de problèmes de surpopulation et d’écologie.

Quant à l’église catholique (génitrice de dite parole) et à ses prêtres adorant les petits garçons, elle aurait disparu depuis belle lurette.

Tags: , , ,

Catégorie: Brèves, Vaticâneries, Barbuseries & Papillotes

Commentaires (1)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Sugus dit :

    Et pourtant c’est vrai! Non dans le sens de punition mais dans le sens de conséquence logique. Cette phrase n’est pas détachable de son contexte. Tu rejoins en la publiant ainsi l’erreur des salutistes 😉

    L’église catho n’est pas génitrice de cette parole, rendons à Paul ce qui est à Paul! Pour autant que l’apôtre soit bien l’auteur de l’épître aux Romains, ce qui reste à déterminer.

Laisser un commentaire