Nef: intérêt privé violé ? gaudriole …

17 juillet 2008 | par | 1 commentaire Plus loin

Voilà que selon les agences de presse, Nef le chef lunetteux passe à la contre-offensive classique en « portant plainte pour atteinte à sa vie privée » contre des médias. Outre que ce type d’infraction n’existe pas sous cette appellation, et qu’il doit donc s’agir soit d’une demande civile soit d’une plainte en diffamation et/ou calomnie, la détermination de Nef est aussi vaine qu’inutile.

Il est manifestement d’intérêt public de savoir et de publier 1) qu’il a un étrange caractère et un comportement pas vraiment compatible avec la fonction qu’il occupe et l’image qu’il est censé donner de son pays et de l’armée de ce dernier 2) que le processus in silencium de sa nomination n’est pas très éloignée de la combine à la sauce Samuel.

Depuis quand en effet paye-t-on une forte somme sans aucune raison et en particulier quand on n’a strictement rien à se reprocher ? faut être au moins avocat suisse alémanique pour lancer de pareilles sottises.

Ce serait au contraire un grave manquement au devoir d’informer de passer sous silence que notre « belle » armée est aux mains d’un curieux personnage, qui plus est nommé en violation de principes élémentaires que lui même défend bec et ongles.

Tags: , , , ,

Catégorie: Brèves

Commentaires (1)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Tatage dit :

    Je ne connais ni M. Naef ni son ancienne compagne et me fiche complètement de leur histoire passée.

    De son « étrange caractère » qui serait incompatible avec sa fonction, que sait-on ? Rien, sauf ceux qui ont travaillé avec lui ou ses proches.
    Nous ignorons les raisons de la plainte, nous n’avons lu que des suppositions, soigneusement orientée.

    Je crois que tout ça fait partie d’un plan pour amener SC à la démission et n’a pas grand chose a voir avec la réalité…. Dérapage d’une presse à la botte de parti politique.

Laisser un commentaire