Nord vaudois: Edipresse et ses luxes

On se souvient que relativement récemment encore, jusque vers la fin de l’an passé, Edipresse faisait paraître une fois par semaine une sorte de résumé spécial de 24 Heures, intitulé Nord Vaudois, de quelques pages totalement inintéressantes et qui a dû cesser de paraître vu son faible impact et son coût élevé.

Depuis, la fonction de tous ménages porteur de messages publicitaires a été reprise par la Région Nord Vaudois du vendredi, qui s’habille pour ça d’un format inhabituel.

Ce changement de structure, enfin théorique en l’état, a fait que les journalistes en place à la rédaction régionale d’Yverdon-les-Bains n’ont plus vraiment leur parution propre, mais un vague bout de page de temps à autres dans l’édition générale de 24 Heures.

Et pour cette fameuse page … leur rédaction régionale comprend non moins de huit professionnels … dont une cheffe et deux photographes … ce qui ne les empêche pas de faire appel parfois à une photographe indépendante, vu sans doute la surcharge de travail.

Cette organisation dont rêveraient beaucoup de rédacteurs en chef explique aussi pourquoi le luxe chez Edipresse est perçu différemment ici que depuis l’autre côté de la Sarine, et aussi peut-être pourquoi la rentabilité n’est pas vraiment au rendez-vous.

La variété de la presse ne passera pas par ces sortes de planques en or, mais par une réflexion sur le rapport coût-bénéfice d’une organisation de médias modernes et managée intelligemment.

Tags: , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire