Paloma et les Caymans

9 novembre 2008 | par | 1 commentaire Plus loin

Malgré ce que peuvent raconter la BNS, le Conseil fédéral et les partis bourgeois moutonniers en diable et complètement dépassés par ce qui arrive à leur sacro-saint modèle libéral qui leur a définitivement explosé à la figure, les iles Caymans ne sont vraiment pas un lieu tranquille pour y déverser des tombereaux de billets de banque.

Après trois autres ouragans, c’est Paloma qui vient de tout balayer sur son passage.

Alors si en plus on a choisi un endroit aux conditions météorologiques désastreuses pour y faire pousser des francs tropicaux défiscalisés, on risque à coup sûr de perdre sur tous les tableaux.

Ou peut-être est-ce un signe, pour ceux qui y croient … ou encore la preuve que la société offshore est un véhicule à deux roues mythique et adapté à la tâche qu’on veut lui assigner.

Tags: , , , ,

Catégorie: Brèves

Commentaires (1)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Marc dit :

    Les îles Caymans sont certes sujettes aux ouragans comme toutes les Caraïbes. Mais puisqu’il
    s’agit d’y déposer des papiers sans valeurs, la BNS ne prend pas un risque particulier par
    ce choix.

    Mais surtout : les Caymans sont intéressantes lorsqu’on ne souhaite pas trop de transparence.
    C’est un peu loin de Berne pour les journalistes, parlementaire ou simples citoyens un peu trop curieux.

    Et les employés des banques suisses travaillant aux Caymans ont intérêt à ne pas être trop
    curieux ni bavard, voir http://www.lexpress.mu/display_news_dimanche.php?news_id=108209

    un peu plus d’information sur cette affaire :

    http://www.numerama.com/forum/index.php?showtopic=81970&mode=threaded&pid=947190
    http://www.ecrans.fr/La-banque-suisse-et-le-domaine-de,3497.html

Laisser un commentaire