Perpétuité très choquante

27 juin 2008 | par | 1 commentaire Plus loin

On ne s’y attendait pas du tout, pensant que la sagesse prévaudrait. Mais une nouvelle fois le système du jury populaire a fait une victime, avec il est vrai la complicité d’un parquet ayant réussi à faire passer dans le système juridique suisse son concept « novateur » du « doute déraisonnable à ne pas avoir impérativement ».

On a déjà dit ici maintes fois que le jury populaire, qui va disparaître fort heureusement avec la nouvelle procédure pénale, est une hérésie en 2008, et cette hérésie vient de se manifester à nouveau concrètement. On condamne un personnage pour avoir tué, alors que l’on n’a pas la moindre idée de ce qui s’est passé et en particulier où peut se trouver une des victimes dont on lui attribue le meurtre et qui est peut-être vivante, quelque part sur le globe.

Il reste à espérer que les juges de deuxième instance rétabliront le principe du doute qui doit impérativement profiter à l’accusé et casseront une décision complètement surréaliste et grave.

Tags: , , , ,

Catégorie: Brèves

Commentaires (1)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. J’imagine que le jury devait être UDC. La sagesse populaire ne pardonne ni la race, ni la couleur, le droit à la différence, un jugement raciste digne d’un Wallace.

Laisser un commentaire