Pétrole: cheikhs bientôt en grève ?

27 octobre 2008 | par | Pas de commentaire Plus loin

Les barbus s’arrachent les poils. Les chameaux aboient.

Un baril fendu qui laisse passer les gouttes d’eau, des cheicks en délire tous autant qu’ils sont, arc-boutés sur les robinets pour les fermer, mais souhaitant quand même recevoir une dîme mensuelle à laquelle ils sont habitués pour faire tourner leur petit ménage (sans que l’on puisse l’entendre dans la tente d’à-côté).

En réalité, la valeur « objective » du baril (disons son véritable prix de revient avant spéculations diverses et usuelles ) ne dépasse actuellement pas les 20 US dollars.

On a donc encore de la marge pour faire baisser cette rente de situation qui engraisse autant les pétroliers que leurs commanditaires du golfe et d’ailleurs.

Bonne nouvelle pour la planète économie. Moins pour son aspect écologie.

Tags: , , , , , , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire