Portail Bluewin-Swisscom: une usine à gaz

Chez Bluewin, le portail c’est un peu comme la pseudo vitesse de l’ADSL. On vous promet des vitesses qui sont des vitesses de pointe par beau temps et par vent arrière à la descente, ce qui est rare. En revanche on vous les facture plein pot, même si les lignes sont aussi performantes qu’au 19e siècle.

Le portail de Bluewin-Swisscom est du même type. Truffé de gadgets techniques, il prend un temps fou à charger, quand il finit par le faire.

Ce n’est pas que le dernier kilomètre qu’il faut libéraliser, c’est l’état d’esprit de l’ex-grande régie qui reste quand même très fonctionnarisée et performante surtout pour facturer très cher ce qui ne le mérite pas.

Tags: , , , , , ,

Catégorie: Brèves

Commentaires (3)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Sebseb01 dit :

    Les performances et l’ergonomie serait surement au rendez-vous si il respectait un minimum les standard. La dernière fois que j’ai tester le W3C trouvais environ 1 erreur par ligne.

    J’espère pour swisscom qu’ils doivent pas le payé cher celui qui à fait le site … car c’est vraiment crade

  2. Au secours cher Kalvin ! Selon le site internet du « New York Times », l’UBS pourrait dévoiler (donner) au fisc américain les noms de 20000 clients en situation sensible, représentant 20 milliards de dollars d’avoirs et 300 millions d’impôts. Est-ce encore une blague de nos zurichois ?

  3. kalvin dit :

    @ Cher George
    Je crains que ce ne soit une « obligation judicieuement » contractée par le gentil Bradley Birkenfeld en échange d’une protection adéquate et d’un traitement de faveur. Quand on dit ici que le secret bancaire est un leurre foutu depuis des années, on n’a pas tout tort. Mais là encore les Ospel boys, cette équipe futée en diable, bat les records du monde de la connerie, pas gratuite pour tout le monde.

Laisser un commentaire