Tokio Hotel sous tente

12 juillet 2008 | par | 1 commentaire Plus loin

Des alignées de midinettes déjà bien amochées pour leurs 16 ou 14 ans et toutes aussi « graves » les unes que les autres attendent le « fameux » Hotel en dormant depuis des jours sous tente devant l’Arena, dans une sorte de camping foutoir pas bien engageant.

On a les combats qu’on peut en 2008, mais quand on se risque à écouter trois notes des pleurnicheries beuglantes internationalo-stupides du groupe dit culte, et quand on apprend que toutes ces gentilles fifilles à leurs parents (certains géniteurs assurent la subsistance en se rendant sur place avec des camionnettes à heures régulières … d’autres coachent leur progéniture in situ) sont en plus « sauvages en elles » (sic) puisqu’elles se munissent d’épingles pour piquer l’appendice du bas du dos de la voisine, ceci pour avancer plus près de la scène, on ne peut que se demander si on n’aurait pas mieux fait de les inscrire manu militari dans un camp vert d’écologie ou simplement dans un cours de rattrapage d’été couvrant le français, le goût, la féminité et l’audace dans les combats justes.

Tags: , , , , ,

Catégorie: Brèves

Commentaires (1)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Sugus dit :

    Les anciens débordements style Woodstock n’avaient rien à envier aux midinettes de Tokio Camping. Ce qui m’inquiète de ce que tu dis c’est la complicité des parents. Les débordements de la jeunesse servent précisément à se démarquer de la génération des parents. Soit les jeunes sont trop jeunes (14 ans!?!) et les parents prennent leurs responsabilités et interdisent. Soit les jeunes « ont l’âge », mais ils se retrouvent hors de présence des parents.

Laisser un commentaire