UBS attaquée en justice

14 décembre 2007 | par | 3 commentaires Plus loin

Aux USA une action qui va très probablement se transformer en "class action" a été ouverte par des actionnaires contre l'UBS et sa façon de ne pas communiquer et de donner des renseignements incomplets sur son exposition dans la crise des subprimes.

A suivre de près et à rejoindre le cas échéant, sinon une telle action devrait être envisagée en Suisse, pas sous la forme moderne de la "class action", inconnue en droit suisse malheureusement, mais sous la forme d'une pluie de plaintes individuelles qui pourraient faire l'objet d'une jonction de cause cantonale si elles sont correctement déposées. Il existe notamment un article du Code pénal sur la gestion fautive et un autre sur les renseignements commerciaux erronés communiqués au public et en particulier aux créanciers ou actionnaires qui doivent sans aucun doute s'appliquer à des dirigeants qui laissent un trou de 40 milliards se creuser sans crier gare et en ne prenant des mesures qu'une fois le pot aux roses découvert, et l'obligation de se recapitaliser au moyen de fonds asiatiques réalisée.

Tags: , ,

Catégorie: Brèves

Commentaires (3)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. J’espère que les petits actionnaires US, les retraités de Floride et d’Arizona, nos petits juifs, qui sont nombreux et solidaires, vont réussir à expulser un des leurs, le bien nommé Marcel Ospel, le mégalo et peu recommandable banquier, le fossoyeur de l’UBS.

  2. Après la déconfiture de l’UDC, il est temps que nos petits suisses reprennent leurs esprits et cessent de se laisser manipuler par de beaux parleurs. Cessons de faire confiance à une droite opportuniste, sans état d’âme et qui fait fondre comme neige au soleil notre capital retraite, par son incompétence et sa rapacité. Je propose un nouveau parti, celui de l’union nationale des nouveaux patriotes, l’UNNP. Vous pouvez m’écrire sur ce blog.

  3. Bien que Blocher me soit un personnage détestable et pour l’avoir écrit au Temps à dame MIAUTON qui m’a censuré, je pense néanmoins et je le redis, que Blocher a fait oeuvre de salubrité publique et que même si MIAUTON est vendue à l’UDC dans son inexpérience politique et à sa fébrilité intellectuelle, je maintiens que ce politique a pris et a su écouter le peuple dans son angoisse de perdre son appartenance et son identié dans ce qu’il y a de plus intime du vertige de soi, le je.

Laisser un commentaire