UBS : le mensonge continue

6 février 2009 | par | 4 commentaires Plus loin

Cela fait des semaines que le Conseil fédéral connait les résultats 2008 que l’UBS, sa banque chérie, va annoncer mardi prochain. Malgré l’utilisation abusive qu’il a faite de l’argent public, il se refuse à informer.

Cacophonique comme sur d’autres sujets, il se contente de faire le gros dos, et de ne pas se réunir… comme cette semaine. Il est vrai que Doris est en voyage …

La Suisse doit donc être le seul pays au monde dans lequel, en pleine crise, le gouvernement ne se réunit pas, ne communique pas, ne fait pas, ne dit pas, ne maitrise pas, patauge et se cache.

menteur

Ce vendredi à 11 h 30, l’action UBS « culmine » aux alentours de Fr. 12.50, signe annonciateur que la journée de mardi sera plus que noire.

On remarquera qu’en accordant un prêt convertible, le CF suivi par les Chambres sans courage est parti de l’idée que l’action UBS ne descendrait pas en dessous de Fr. 20.–.

C’est en tous cas sur la base de cette hypothèse qu’il a prêté les fameux 6 milliards, pour le calcul de la convertibilité de cet emprunt en actions.

Or si l’action passe de Fr 20 à Fr 12.–, voire moins, les magnifiques prévisions du CF ont déjà fait perdre à la communauté 3 milliards de francs, ceci en quelques mois.

Et on ne compte pas les dégâts qui sont associés à la reprise d’une partie des actifs pourris de l’UBS pour 60 milliards et des poussières.

Un gouvernement qui ment, au moins par omission, qui prétend « sauver la place financière suisse » en ne s’occupant que d’une seule banque et qui laisse à l’UBS le soin de faire de la peinture artistique pendant deux mois pour produire un bilan qui sera de toutes façons catastrophique n’est pas digne d’exercer le pouvoir.

Au peuple d’en tirer les conclusions qui s’imposent.

Tags: , , ,

Catégorie: Brèves

Commentaires (4)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Michelle dit :

    Bonjour Kalvin,
    Je te trouve bien injuste avec le CF et son plan de sauvetage. Sais-tu que le monde entier nous l’envie ?

    C’était à Davos, et c’est DL qui l’a dit 😉
    http://www.tdg.ch/actu/economie/sortir-crise-modele-suisse-commence-faire-ecole-2009-01-30
    « j’entends de plus en plus d’interlocuteurs me dire à quel point la Suisse a bien agi avec le plan de sauvetage d’UBS. A savoir recapitaliser d’une part, mais aussi sortir les crédits à risques dans une nouvelle entité. Ce modèle commence à faire école, car il est le seul à pouvoir redonner confiance dans l’établissement bancaire lui-même. »

    Je n’ai pas trouvé mention de cette admiration pour le plan suisse, ailleurs sur le web.

  2. Nous sommes en train de vivre la SHOAH des grandes banques du monde.

  3. Philippe dit :

    Hé oui, une version moderne et politique du tonneau des Danaïdes, le feuilleton UBS. Ou version réthorique (et politique bien sûr), la tonte des moutons, noirs pour l’UDC et contribuables pour (presque) tous les autres partis. Tonte programmée pour les dix générations à venir. Faut-il vraiment « faire » des enfants ? Si même Dieu nous abandonne …

Laisser un commentaire