UBS: les pieds nickelés continuent …

23 février 2009 | par | Pas de commentaire Plus loin

Les médias romands annoncent cet après-midi en forme de victoire acquise le fait qu’UBS « contre-attaque« .

Jouant la pendule et la mauvaise foi, elle aurait déposé par le truchement d’un avocat américain une plainte, enfin disons plutôt une réclamation formelle, selon laquelle « ce qu’exigent les autorités américaines forcerait des employés de l’UBS en Suisse à violer le droit pénal suisse et une telle violation exposerait ses employés à des peines de prison substantielles, assorties d’amendes et autres pénalités« .

ubs top executives

Après la description apocalyptique de ses agissements depuis 5 ans aux USA dans une pure industrie mal fichue de la fraude fiscale à grande échelle, elle est très mal placée pour accuser autrui.

Ne renversons donc pas les rôles: ce n’est pas le fisc américain qui fraude ou a fraudé, et c’est bien UBS qui l’a fait et admis en transmettant d’elle-même de façon discutable juridiquement 300 dossiers détaillés pour sauver sa licence bancaire US.

Et aussi pour permettre à ses deux pieds nickelés principaux de continuer de se rendre aux USA en liberté, en tous les cas pour l’instant. Une liberté surveillée néanmoins, si l’on en croit les détails du petit mode d’emploi interne destiné à ses employés en cas d’arrestation ou d’interpellation par le FBI ….

Si on prépare ce genre de mode d’emploi, ne serait-ce pas qu’on peut s’attendre raisonnablement à la réalisation probable de ce genre de situations concrètes ? et si oui pourquoi ?

Tags: , , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire