UBS : on ressort les nains de jardin

19 février 2009 | par | 3 commentaires Plus loin

On n’attendait guère mieux du gouvernement suisse: un communiqué alambiqué dans lequel il réussit encore à se féliciter de ce qui arrive … les contrôles fonctionnent à l’en croire.

Bref, c’est vraiment formidable : Merz et compagnie baissent culottes devant le fisc américain, utilisent l’argent public pour payer les crétineries de l’UBS et voudraient encore qu’on les applaudissent… ravageuse vérité dont la hauteur de vue n’excède pas celle du nain standard.

mez-poussant-sa-brouetteLe paradoxe réside dans le résultat qui lui est réjouissant, comme on l’a déjà relevé ici.

Mais le moins qu’on puisse dire est que le gouvernement helvétique fait passer l’ensemble des citoyens de ce pays pour des débiles : il doit céder sur des exigences US, à la vitesse grand V pour éviter des conséquences encore plus désastreuses et montre qu’en fait ce qui arrive n’est pas le fruit d’une intelligence supérieure helvétique, mais uniquement le juste retour de bâton en réponse aux invraisemblables entêtements de la place financière suisse.

Un retour de bâton que l’on doit exclusivement à l’adresse du fisc américain et aux infractions commises par l’UBS.

Triste constat.

Tags: , , ,

Catégorie: Brèves

Commentaires (3)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. jray dit :

    Mouais, même si je ne suis pas d’accord avec tout ce qui arrive (la faut en premier lieu à UBS et bien entendu pas au conseil fédéral) c’est l’interprétation du communiqué qui me paraît alambiquée !
    Le « vrai » communiqué est ici (pas un pale article ATS): http://www.news.admin.ch/message/index.html?lang=fr&msg-id=25434
    Et plus d’infos au point presse à venir…

  2. Dani dit :

    Dans son discours à Vaclav Havel, Friedrich Dürrenmatt comparait les suisses aux Nibelungen….

    😉

    Daniel

  3. Miss19 dit :

    Following the cancellation of the series, Marvel published a one-shot What if? ,

Laisser un commentaire