UBS SA : petits actionnaires ridiculisés

27 février 2008 | par | 8 commentaires Plus loin

paquet.jpgOn le savait à l'avance, même beaucoup plus nombreux que d'habitude, les petits actionnaires n'ont pu que crier dans le désert, avec des réponses aussi claires et faciles que les "on a déjà répondu par écrit" ponctués par Ospel.

Dès ce soir, il y a deux pouvoirs (en tous cas provisoirement) au sein de l'UBS, celui du tout puissant conseil d'administration qui verrouille les votes tout simplement de façon antidémocratique depuis des années, et le GIC qui devient de fait le premier actionnaire de UBS avec une minorité de blocage technique qui lui permettra d'imposer à terme ses vues aux actuels dirigeants.

Les petits actionnaires de ce matin ne sont plus les mêmes ce soir depuis qu'ils ont renoncé à leur droit préférentiel de souscrire à l'augmentation de capital. Ils ont préféré une nouvelle fois l'intérêt individuel et le risque à l'intérêt collectif qui aurait justifié au moins deux mesures:

  •  le contrôle spécial, qui peut d'ailleurs toujours être demandé à un Juge;
  •  un respect pur et simple du droit préférentiel de souscription et une augmentation de capital usuelle.

PS: en plus, selon la photographie ci-dessus, l'actionnaire habituellement choyé s'est vu réduire à la portion congrue moins alléchante que celle servie sur une "low cost airline", avec un jus de pommes pour faire passer les sandwiches… et le reste. On économise où l'on peut.

© iconographie TSR 

Tags: , , , ,

Catégorie: Brèves

Commentaires (8)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Le chef a toujours raison, même si c’est une crapule, le militarisme n’est pas loin. Et quant à la solidarité, rien ne vaut mieux que le chacun pour soi, la chaîne du bonheur comme secours. Bref, Ospel a encore gagné. Avouant quand même sa cupidité et son incompétence, il a promis de faire mieux la prochaine fois, on peut lui faire confiance, ayant vendu son âme aux chinois contre une commision bien sentie. On le bénit. God save Ospel!

  2. On savait Bernie Cornfeld génial, W.K.Rey milliardaire, maintenant Marcel Ospel, super champion toutes catégories des [censuré], qui sera le prochain dans le Guiness Book, un chinois?

  3. Kalvin dit :

    Un mot censuré, navré, mais je ne le partage pas: pour être escroc faut être subtil et là je crains plutôt la bêtise crasse.

  4. Intelligence avec l’ennemi, mais pour qui travaille notre rapace? Seulement pour lui, je ne le crois pas, quoique. Pour les ricains, ç’est non, surtout quand ils auront compris que les chinois se sont introduits sur leur sol, via l’UBS. Ça va chauffer. La grande arnaque avec un grand stratège, un disciple de Machiavel avec son faciès? Je crois que c’est surtout un homme sans scrupule qui use de notre cupidité dans sa course à l’argent et au pouvoir, c’est tellement mode. A mon avis, c’est un revenchard, qui issu du petit Bâle s’éclate et tel un chien enragé, est devenu mortellement dangereux et bientôt hors contrôle. Faut-il tirer sur le pianiste?

  5. kalvin dit :

    Très bonne question, je dirais primo pour lui et secundo pour une sorte de constellation qui va des Emirats Arabes Unis à l’Afrique du Sud en passant évidemment longuement par le Sud Est Asiatique, dont les langueurs non monotones ont dû lui titiller quelque chose.

  6. Méprisés, humiliés. Et des jeunes hilares et ivres dans la salle. Ecoeurant, révoltant, effrayant. Sommes-nous encore des nazis ou des juifs allemands ?

  7. Singapour est une république dirigée depuis son indépendance en 1965, par une seule et même famille. Celle-ci avec ses fonds souverains et 9% de l’actionnariat de l’UBS et son droit de véto, va pouvoir siéger au conseil d’administration et organiser le grounding et la reprise de la banque. L’ambitieux et irresponsable Ospel, aveuglé par sa cupidité et les profits à court terme, aura mis sur les genoux, un autre fleuron de notre économie. Devant encore amortir 75% de pertes d’investissements désastreux, attendons le 23 avril prochain et préparons nos mouchoirs, bonjour les vaches maigres et adieu les salaires et bonus indécents.

  8. kalvin dit :

    Et « kampei » comme ils disent en Orient en portant un toast …

Laisser un commentaire