UBS: tactique ou tic-tac ?

21 février 2009 | par | Pas de commentaire Plus loin

On voit l’UBS complètement dépassée, par ses propres turpitudes d’abord mais surtout par un manque total d’aplomb quand il s’agit de tactique ou de stratégie.

Les révérends Kurer et Rohner n’ont vraiment jamais dû lire autre chose que Tintin, et en tous cas pas l’Art de la Guerre de Sun Tzu, et singulièrement ce passage : « N’oubliez pas d’entretenir des intelligences secrètes avec les ministres étrangers, et soyez toujours instruit des desseins que peuvent avoir les princes alliés ou tributaires, des intentions bonnes ou mauvaises de ceux qui peuvent influer sur la conduite du maître que vous servez, et vous attirer vos ordres ou des défenses qui pourraient traverser vos projets et rendre par là tous vos soins inutiles. »

Dommage, car ils auraient pu y apprendre autre chose que des schémas d’évasion fiscale qui n’ont plus cours depuis au moins 15 ans chez les spécialistes. Mais ils sont restés, dans ces domaines comme dans celui de  la conception du monde économique, rivés à l’âge de la pierre, juste capables de tailler dans le gras pour ne pas avoir froid.

catapulte-romaine
A part l’UBS, il y a un monde bancaire en Suisse. D’abord son rival, le Crédit Suisse, qui n’est guère plus vertueux en matière fiscale comme on ne va pas tarder à le voir, mais aussi toute une série de banques …..américaines ou anglo-saxonnes en Suisse. Or ces banques étrangères en Suisse sont soumises aux mêmes règles que UBS. Par exemple

Citibank
FTI Banque Fiduciary Trust
HSBC Private Bank (Suisse) SA
ING Bank NV, Amsterdam
J.P. Morgan (Suisse) SA
Lloyds TSB Bank plc
Merrill Lynch Bank (Suisse) SA
Morgan Guaranty Trust Company of New York
The Chase Manhattan Private Bank (Switzerland)

Il eût donc été de bon ton de chercher un peu dans la liste des comptes qu’elles recèlent qui sont les titulaires actuellement influents aux USA. Car il y en a et pas des moindres.

Et avec ce genre de listings, on refroidit très vite l’ardeur du fisc US. Mais voilà, à force de se croire intouchables comme de vieilles vaches sacrées décharnées, nos deux cow-boys d’opérette ont réussi le tour de force de ruiner potentiellement le pays.

Un tour de force que le gourvenement sponsorise en plus. On croit rêver. Vous entendez le tic-tac de la bombe qu’ils nous ont placée sous le derrière ?

Tags: , , , ,

Catégorie: Brèves

Laisser un commentaire