Broulis compte à l’envers

23 juillet 2011 | par | 3 commentaires Plus loin

Plus de cent millions versés en trop à d’autres cantons. Des centaines de millions provisionnés pour rien.

Un serrage de ceinture dramatiquement dogmatique. Des investissements en berne. Des loyers qui explosent. Des problèmes lancinants d’infrastructure. Etc.

Bref, le credo de l’ancien banquier libéral qui fait flores (faisait?) se retourne contre lui. Il ne défend même pas son canton en engageant des spécialistes de la bourde arithmétique de taille géante.

Extrait du rapport d’audit fédéral : «Le canton de Vaud a livré des données entachées d’erreurs pour tous les indicateurs de la péréquation des ressources, à l’exception du revenu des personnes physiques. Les plus conséquentes concernent les sociétés au bénéfice d’un allégement fiscal. Pour certaines d’entre elles, le bénéfice après allégement plutôt qu’avant allégement a été communiqué.»

On ose espérer que les députés largement absents ces temps pour cause de vacances sauront prendre les mesures qui s’imposent face aux bilans faux qui leur ont été présentés et sur lesquels ils ont encore serré la vis.

A ce point, ce n’est plus de la politique, ça relève de la manie dangereuse. S’en souvenir en mars prochain devrait être un leitmotiv pour l’électeur de base!

Tags: , ,

Catégorie: Mignardises

Commentaires (3)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. rede dit :

    On propose le titre pour son livret : Fisc malhonnête ! Ce serait au moins juste !
    Mais il perdrait des électeurs …. Tout est question de campagne, hé-hé !
    Cela se répète tous les 5 ans, il espère encore plaire aux Jeunes de 20 ans…

  2. rede dit :

    Que penser donc de ces ’Personnalités rayonnantes’ …

    Lors d’une réunion en février 2011, deux potentats rayonnaient de leur grande satisfaction.

    L’un, pour avoir réussi à faire accepter de justesse le vote en 2008, basé sur des justifications douteuses. En profitent, une nouvelle fois, les milieux aisés, alors que la caisse fédérale en perd env. 1 à 2 milliards pour la première année. Et selon les spécialistes, cette perte pourra en fin de compte se chiffrer à quelques 15 à 20 milliards ! Que de Schmerz !
    Enfin, le même acteur a perdu la face dans des interventions, certes périlleuses et sans espoir. Il a finalement quitté son poste.

    L’autre, se plaît aussi à accorder des allègements fiscaux importants à certains milieux aisés (ég. une baisse généralisée à 22’000 entreprises en 2012), pour ensuite en récupérer le manque auprès de la classe moyenne, nombreuse et dépendante. La sur-taxation camouflée des salariés et retraités durant 5, voire 10 ans par des fonctionnaires indélicats ne lui pose aucun problème. Et pour réponse aux réclamations: C’est aux contribuables de contrôler le travail du taxateur ! En ajoutant : nous avons des ‘dispositions légales’ nous interdisant le remboursement du trop perçu…
    Question : Derrière chaque impôt, un taxateur indélicat ?
    Décidément, pour certains fonctionnaires tout est permis. Légal ou pas ! Belle ‘démocratie rayonnante’….
    A ce jour, il n’a pas quitté son poste …

    Rappel : Il y a des élections, essayons d’opérer de meilleurs choix. Votons
    pour des personnes crédibles et honnêtes !

  3. olci dit :

    Fisc, premier fraudeur ?
    Vous, les salariés et retraités, vous trouvez que vous êtes surtaxés par le Fisc, que vous subissez des injustices par un système de nantis ? Vous voulez que cela cesse ? Si vous êtes contre les nombreux cadeaux fiscaux accordés à des milieux aisés, en contradiction avec les lois et des règles d’équités les plus élémentaires, alors retenez ceci :
    Il y a des élections, ne répétons pas les mêmes erreurs, opérons de meilleurs choix. Votons pour des personnes crédibles et honnêtes !

Laisser un commentaire