Darbellay flambe

Bien sûr, le poste paie très bien.

Bien sûr, il nécessite des connexions politiques importantes.

L’un ne va d’ailleurs pas sans l’autre dans cette bonne vieille Helvétie, dans laquelle le conflit d’intérêt n’est qu’une pure vue de l’esprit, chez ceux qui l’auraient chagrin, en plus.

Ce qui frappe néanmoins avec la nomination du grand penseur valaisan comme chef des casinos suisses, c’est une nouvelle fois l’adéquation parfaite entre le discours et les actes.

En bon chrétien PDC, l’intéressé va donc tout faire pour que l’industrie du jeu, morale et familiale par excellence, croisse et multiplie.

Quelle magnifique cohérence.

Tags: ,

Catégorie: Mignardises

Laisser un commentaire