Débats officiels secrets ? n’importe quoi

Et voici qu’un petit juge d’instruction  vaudois aimerait bien savoir d’où provient la fuite qui dérange et qui fait tache. Il se retranche pour ouvrir son enquête derrière une soi disant infraction à CPS 293.

D’abord les rigolades téléphoniques injurieuses et mal placées entre flics même en service n’ont rien d’un débat secret, des actes (pièces)  ni d’une instruction (pas d’enquête, à l’époque du moins)  , ou alors on est revenu au temps de la « secrète » vaudoise digne de la STASI.

En plus, il se tire visiblement un coup dans le pied, car les termes de crevure, connard et qu’il aille crever son manifestement des injures punissables sur plainte.

Enfin, il est assez clair que la fuite ne provient pas des flics mais de l’ordre judiciaire vaudois lui-même, dans sa grande sagesse. Bonne chance donc au petit juge qui voudrait devenir grand : il sera bientôt nommé procureur …

Tags: , , , ,

Catégorie: Mignardises

Laisser un commentaire