DSK: la défense de la plaignante perd du poids

Le changement dans le team des avocats intervenu aussi tôt dans une procédure pénale ne conforte pas la thèse de la plaignante.

Bien au contraire, non seulement il est l’indice clair et tangible que le déroulement des faits, s’ils ont eu lieu, ne ressemble pas à ce qu’on reproche à DSK.

Mais encore, la politisation et la « monétarisation » auxquelles veut tendre maintenant le nouveau conseil de la femme de chambre, dont les seuls faits d’arme sont de gagner 30 % du pognon qu’il récupère dans les causes qu’il défend, est  un indice supplémentaire des motivations troubles de son action.

Car comment ne pas penser aux questions suivantes : pourquoi et comment cet avocat est-il entré en scène ? Qui l’a recruté ? Quelle relation entretient-il avec sa cliente ? Qui le paye ou le payera et comment ?

Le site de Kenneth Thompson et sa pub bien ricaine

Tags: ,

Catégorie: Mignardises

Commentaires (1)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Fabienne dit :

    Bah il est bien connu qu’aux States, les avocats travaillent quelques fois EN FAISANT L’AVANCE des frais supposés remportés ! Cet avocat se fait une bonne pub et voilà …

Laisser un commentaire