Encore un cadeau de Merz

24 février 2010 | par | Pas de commentaire Plus loin

Pour invoquer l’urgence et le droit de faire n’importe quoi, Merz n’a pas son pareil.

Réclamer 1 million de francs seulement à l’UBS pour solde de toute compensation dans l’affaire USA – IRS relève de la sénilité/débilité précoce.

Ou alors d’un sens du devoir face à son ex-employeur qui dépasse l’entendement et tombe pile dans le népotisme payant : le peuple n’a pas à continuer de trinquer pour des escrocs.

UBS, à la caisse, il suffit de vouloir faire une facture. Pendant ce temps, le même Merz veut limer  arbitrairement 5  % des rentes AI et personne ne dit rien. Foutu pays de larves.

Tags: , , ,

Catégorie: Mignardises

Laisser un commentaire