Le doute déraisonnable (saison 2)

Le procureur vaudois avait inventé en juin 2008 ce nouveau concept judiciaire en matière pénale dans le cadre du premier procès L (dénoncé une première fois sur ce blog à l’époque).

Nul doute que demain matin il va faire reposer des réquisitions très lourdes sur rien du tout, sinon ce même doute déraisonnable aux termes duquel on doit avoir une certitude judiciaire, même si elle ne repose sur rien : c’est douter qui est illégitime …

On ose espérer que les défenseurs de L., brillants sujets dit la rumeur, sauront démonter ce fonctionnement perverti de l’institution, et surtout que les jurés verront la vacuité du dossier monté de toutes pièces par les « experts » vaudois de la police, en plein dans leurs œuvres.

Ni mobile réel, ni traces, ni cadavre pour un cas, ni causes de mort certaines, ni, etc….bref rien de suffisant pour confirmer l’envoi de F.L. à l’ombre ad vitam.

Tags: , , , ,

Catégorie: Mignardises

Commentaires (2)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. enfaitetendroit dit :

    Je rêve que la défense ait réussi à retrouver Marie-José L. Quelle belle entrée de star ça ferait!

  2. kalvin dit :

    En effet, c’est marrant, si j’ose dire, mais c’est un « rêve » partagé.

Laisser un commentaire